Interview de Grégory Reichling, CEO de CISEO

Grégory Reichling, CEO de Ciseo

 

Qui êtes-vous ? Que faites-vous ?

Grâce à ses compétences de pointe dans le domaine de l’électromécanique, CISEO se spécialise dans le développement d’outils de production à destination des secteurs des Sciences du Vivant, de la pharmacie et des biotechs principalement. Avec sa société sœur, CITIUS Engineering, elle dispose d’une équipe de 80 personnes, dont plus de 65 ingénieurs et techniciens spécialisés. Les deux entités réalisent ensemble un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros.

Ciseo

Depuis sa création en 2017, CISEO a développé des compétences de pointe qu’elle met à disposition de grands acteurs du secteur pharmaceutique, tels que GSK, SANOFI, PFIZER, TAKEDA, etc. Des solutions propres ont été développées dans différents domaines. En voici les principales :

  • Les applications de manipulation à haute cadence de produits fragiles (tels que des seringues ou flacons en verre) ;
  • Les applications de manipulation de fluides à haute valeur ajoutée dans les domaines de la culture cellulaire et de la production de vaccins.

Forte de compétences très complètes en conception de machines, CISEO a également une expérience éprouvée en conception, étude et production d’équipements médicaux. Plusieurs projets ont été menés à bien, notamment dans les domaines du diagnostic et du testing biotech. Grâce à son atelier d’intégration, CISEO produit aujourd’hui des équipements de testing pour un de ses clients, spécialisé en sécurité alimentaire.

CISEO est en mesure d’accompagner ses clients tout au long de leurs projets industriels, depuis la génération d’idées, la validation de concepts, la réalisation de prototypes et les études de détails, jusqu’aux études d’industrialisation et la production en série. De ce fait, l’entreprise est un partenaire crédible pour le projet LUMBACURE.

Quand et comment avez-vous pris conscience de l’apport potentiel des technologies de l’intelligence artificielle pour améliorer certaines performances de votre PME ?

Il y a déjà plusieurs années que nous nous intéressons aux progrès de l’intelligence artificielle. Dans notre domaine d’activités, les applications telles que la maintenance intelligente, la vision artificielle, le traitement de grandes quantités de données, l’optimisation de procédés, etc. sont des sujets presque courants.
Le cap que nous franchissons ici est d’intégrer de l’intelligence artificielle dans nos produits.

À quel enjeu business avez-vous voulu répondre en faisant appel à l’intelligence artificielle ?

De manière générale, nous avons pour objectif de rendre nos robots plus autonomes et capables de décider comment agir en fonction des conditions qu’ils rencontrent. Nous avons appliqué cela à un cas particulier d’opération « pick & place », très courante dans l’industrie.

Avez-vous rencontré des freins internes ou externes pour vous « jeter à l’eau » ?

Non, pas du tout.

Avez-vous bénéficié d’aide et de conseils extérieurs ?

Nous avons préalablement bénéficié du programme START IA, qui nous a mis en contact avec SAGACIFY.

Quelles sont les applications concrètes développées ?

L’objectif du projet que nous avons lancé avec SAGACIFY dans le cadre du projet TREMPLIN IA est de rendre un robot plus intelligent dans la façon de traiter la manipulation de boîtes de seringues (des « tubs ») lorsqu’elles sont rangées sur une palette. Il s’agit d’un cas particulier de « bin picking », c'est à dire de prise d’objets en vrac de façon automatique, grâce à un robot qui doit, au travers d’une analyse d’images, choisir le meilleur candidat à prendre en premier (c’est un peu comme le jeu du Mikado).

En mesurez-vous déjà les résultats ?

Nous sommes au début du proof of concept. Nous devons encore patienter un peu avant d’avoir des résultats concrets (attendus d’ici la fin d’année, si tout va bien).

Fort de votre expérience, quels conseils adresseriez-vous aux PME qui hésitent à franchir le pas ?

Il n’y a pas d’hésitation à avoir. À partir du moment où le cas d’application est identifié et que les bénéfices attendus sont connus, il y a au sein de la Région Wallonne les partenaires nécessaires à la mise en œuvre des concepts et les formations nécessaires pour que le personnel appréhende ces nouvelles techniques.

Pour en savoir plus

Découvrez le témoignage écrit de Kevin Francoisse, CEO de Sagacify, le prestataire accompagnateur de CISEO.

Découvrez le témoignage croisé de Grégory Reichling avec Kevin Francoisse, enregistré lors de l’événement « AI WEEK – La semaine de l’intelligence artificielle » qui a eu lieu du 15 au 19 mars 2021.

 

 

Chatbot
Visitez notre FAQ pour découvrir la réponse à toutes vos questions.
La fonction vocale n'est pas disponible sur votre navigateur. Veuillez utiliser un navigateur plus récent.