Interview croisée du Théâtre de Liège (PME) et Agilytic (Prestataire en IA)

 

1.    Qui êtes-vous ? Que faites-vous ?

Christophe Robyns : Depuis 2015, Agilytic aide les organisations à atteindre leurs objectifs grâce à une meilleure utilisation des données. Nous sommes actuellement plus de 15 data scientists, data engineers et consultants unis dans notre mission de rendre les bénéfices du digital accessibles à toute entreprise qui le souhaite, peu importe sa taille ou son secteur.

Serge Rangoni : Le Théâtre de Liège est un des opérateurs culturels majeurs en Wallonie. Membre de la Fédération des Employeurs des Arts de la Scène (FEAS) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Théâtre de Liège compte chaque saison une moyenne de 70.000 entrées aux spectacles, 320 jours d’occupation et 45.000 visiteurs pour les activités annexes (conférences, expositions, location des salles pour événements).

Le Théâtre de Liège est un Centre européen de Création Théâtrale et Chorégraphique et, à ce titre, très actif sur la scène internationale et en particulier européenne.

 

2.    D’après votre expérience, quand et comment une PME belge prend-elle conscience de l’apport potentiel des technologies de l’intelligence artificielle pour améliorer certaines de ses performances ?

Les PME attendent trop souvent de faire face à un gros défi. Et nous sommes à leurs côtés dans ces moments-là, bien sûr. Nous veillons aussi à sensibiliser les PME à avoir une vision plus stratégique et planifiée de l’IA. Autrement dit, les meilleures idées naissent souvent quand on n’est pas soumis à une contrainte.

 

3.    À quels enjeux business une PME veut-elle principalement répondre en faisant appel à l’intelligence artificielle ?

Les enjeux sont très variés et dépendent fortement de l’industrie dans laquelle nous évoluons. Citons néanmoins les grandes thématiques suivantes :

  • Performance commerciale (acquisition de clients), tant au niveau marketing qu’au niveau de l’optimisation des tactiques de vente, tant en B2C qu’en B2B ;

  • Expérience client et fidélisation ;

  • Optimisation de processus, classification de documents, etc. ;

  • Finances : réduction des risques d’impayés, de fraude, mise en place de systèmes de compliance avec certaines régulations ;

  • Ressources humaines : optimisation des plannings sous certaines contraintes complexes.

 

4.    Avez-vous rencontré des freins internes ou externes pour vous « jeter à l’eau » ?

Bien que les freins principaux évoluent, nous observons : 

  • La méfiance vis-à-vis du réel impact de la technologie. Elle est en partie justifiée par l’avalanche de déclarations un peu trop farfelues de certains vendeurs, qui font que le dirigeant de PME devient sceptique par rapport à des promesses trop belles pour être vraies. Le dirigeant de PME n’a cure des discours « l’IA va changer le monde ». Ce qui importe, ce sont des résultats rapides, tangibles, appropriables par ses équipes.

  • Les grands classiques : peu de temps, peu de budget.

 

5.    Comment êtes-vous entrés en contact (PME & prestataire) ? Avez-vous bénéficié d’autres soutiens pour mener à bien votre projet conjoint ?

Nous sommes entrés en contact avec le Théâtre de Liège par le biais de la plateforme wallonne DigitalWallonia4.ai et leur action Tremplin IA. Nous avons été reconnus comme experts et partenaires de confiance. Nous veillons à avoir une approche proactive, à l'écoute et d'accompagnement du client vers une identification patiente des meilleures opportunités.

 

6.    Quelles sont les applications concrètes développées dans le cadre de ce projet ?

Le projet avec le Théâtre de Liège porte sur la segmentation de leurs spectateurs en vue de proposer à ces derniers du contenu pertinent (festival, spectacles, abonnements, etc.) et augmenter la vente de tickets. La segmentation permet aussi de mettre en place une stratégie d’extension de la clientèle par des campagnes ciblant des « look alike ».

 

7.    Les résultats en sont-ils déjà mesurables ? Le retour sur investissement apparaît-il à court terme ?

Nous avons réalisé une première vague de tests en août 2021. Les premiers résultats court terme sont confirmés sur le groupe test, avec une augmentation significative du nombre de tickets vendus (sur 10 jours, plus de 350 %) :

  • à la suite de campagnes ciblées ;

  • en éliminant certains canaux de mailings moins performants ;

  • en promouvant certains à plus forte rentabilité.

A ce stade, nous préparons une 2e vague.



8.    Fort de votre expérience commune, quels conseils adresseriez-vous aux PME qui hésitent à franchir le pas ?

Le plus important est de partir de ses priorités stratégiques : faire un pilote qui s’adresse à un sujet dans le top 5, comme mieux connaître et cibler son public pour le Théâtre de Liège. Nous invitons toujours nos clients à nous expliquer leurs priorités « business » avant de les décliner en opportunités d’innovation car, malgré son côté innovant, un projet qui n’est pas en phase avec la réalité d’une PME risque fort de rester un « proof of concept » sans suite. 

Le dernier conseil est de démarrer au plus vite sa feuille de route digitale qui suit la stratégie business. Ce sont quelques jours de travail qui vont avoir des conséquences énormes sur les projets structurels (à 3 ans), et vont pouvoir identifier des « quick wins » qui étaient jusqu’alors inconcevables.

Chatbot
Visitez notre FAQ pour découvrir la réponse à toutes vos questions.
La fonction vocale n'est pas disponible sur votre navigateur. Veuillez utiliser un navigateur plus récent.