Risques et éthique

L’intelligence artificielle supprime-t-elle des emplois ?

Les développements récents de l’intelligence artificielle sont souvent accompagnés de la crainte de pertes d’emplois massives.

Pourtant, d’après l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), toutes les données statistiques de ces dix dernières années sur l’intégration de l’IA ne démontrent pas un impact généralisé négatif sur les emplois et les salaires.

En réalité, tout dépend du type d’IA et de la manière dont elle est intégrée dans les entreprises. Dans la toute grande majorité des cas, son impact sur les emplois sera plutôt absorbé par une réorganisation des tâches à effectuer par les travailleurs et une évolution de leur contenu. L’IA crée également de nouveaux métiers, comme chaque technologie émergente.

Par exemple, une des grandes tendances du modèle économique et professionnel dans lequel se trouvent nos entreprises est qu’il nécessite de plus en plus de personnalisation des services et produits offerts. C’est une attente fondamentale des clients d’aujourd’hui. Les emplois humains restent donc, à ce titre, primordiaux. Dans le même temps, l’intelligence artificielle est le passage parfois obligé pour permettre aux entreprises de répondre aux attentes réelles de cette clientèle. La bonne collaboration entre l’humain et la machine constitue dans ce cas un atout primordial.

L’émergence de l’intelligence artificielle dans les entreprises pose en fait la question de la reconversion professionnelle et de l’évolution des employés des entreprises, afin de leur permettre croissance et pérennité.

Pour y répondre, de plus en plus de contenus de formation sont mis à disposition gratuitement sur internet. Pour en savoir plus, faites un tour sur la page « Démarrer vers l’IA ».

Cliquez sur le micro et énoncez votre question
Chatbot
Visitez notre FAQ pour découvrir la réponse à toutes vos questions.
La fonction vocale n'est pas disponible sur votre navigateur. Veuillez utiliser un navigateur plus récent.